La folle histoire du produit minceur : de l’artificiel au naturel

Bussy-Rabutin_Roger

« Que les apparences soient belles car on ne juge que par elles »

Notre histoire débute en 1977 : McGovern met en garde les américains contre leur alimentation « trop riche » à l’origine d’une épidémie de maladies chroniques, souvent cardiovasculaires, et une mortalité chez les adultes en hausse. La décision du gouvernement américain est unanime : préconiser une consommation réduite en cholestérol, en graisses (lipides), en sucres raffinés et favoriser les sucres complexes et les fibres. Le gras devient le bouc émissaire nutritionnel.

Ainsi, les industriels alimentaires américains suivent les recommandations que les consommateurs appliquent et adaptent leurs produits. Une offre alimentaire « sans graisse » (Fat free) se déverse sur le marché. Le résultat est catastrophique. Ce mouvement anti-graisse est à l’origine de l’épidémie d’obésité actuelle aux Etats-Unis. Le consommateur américain, irrationnel comme tout consommateur, est convaincu de la neutralité calorique de ces nouveaux produits Fat Free. Il les consomme sans limitation. Or, les industriels américains ont simplement remplacé les lipides (fat) par des sucres (le sirop de glucose-fructose notamment), tout aussi calorique. En quelques années, le consommateur américain devient obèse. Il mange deux biscuits fat free là où avant, il n’en consommait qu’un seul. Le mouvement se déplace en Europe où chaque pays réagit à sa façon face à cette nouvelle épidémie du « trop » (alors que le consommateur est historiquement habitué à avoir « trop peu »).

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , ,

D’une logique de rupture à une logique d’équilibrage

friedrich-nietzsche-by-edvard-munch

« Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c’est nous qui l’avons tué ! Comment nous consoler, nous les meurtriers des meurtriers ? Ce que le monde a possédé jusqu’à présent de plus sacré et de plus puissant a perdu son sang sous notre couteau. — Qui nous lavera de ce sang ? Avec quelle eau pourrions-nous nous purifier ? Quelles expiations, quels jeux sacrés serons-nous forcés d’inventer ? La grandeur de cet acte n’est-elle pas trop grande pour nous ? Ne sommes-nous pas forcés de devenir nous-mêmes des dieux simplement — ne fût-ce que pour paraître dignes d’eux ? »

Une dynamique historique autour de la logique de rupture

La logique de rupture se caractérise par une remise en question des valeurs et des systèmes traditionnels dans toutes les sphères qui construisent notre vie quotidienne. C’est une logique de déconstruction systématique de valeurs communautaires, qualifiées « d’anciennes », vers un système de valeurs propres à chaque individu. D’une logique de règles similaires pour tous, nous passons à une logique d’individualisation où chacun établit sa propre règle pour mener son « projet de vie ». Il faut ainsi faire table rase du passé, et ériger de nouvelles valeurs garantes d’un futur idéal ; c’est cette logique de rupture qui a permis de modeler le consommateur moderne.

Ce mouvement de rupture débute en Europe au 19ème siècle et se poursuit jusqu’à dans les années 1970-1980, avec une apogée, mais aussi une fin, symbolisée par Mai 68. Initiée en Europe, cette logique de rupture se répand dans le monde entier avec le double avènement de la mondialisation et de la digitalisation.

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , ,

#2 Artiste : GhostFood de Miriam Simun & Miriam Songster

Dans ce deuxième opus dédié à l’art contemporain et l’agroalimentaire, et surtout comment le premier imagine le futur du second, nous allons vous présenter GhostFood de Miriam Simun & Miriam Songster. Projet artistique plus que pertinent et présenté au SIAL 2014, GhostFood pose la question du réchauffement climatique et de la pérennité menacée de certaines matières premières alimentaires.

Quel sera l’impact du réchauffement climatique sur notre alimentation si des aliments disparaissent ? Nous entendons parler par disparition de disparition d’espèces : animales et végétales. Cette tragédie est tout autant vraie pour l’alimentation.

GhostFood - l'alimentation de demain

Le réchauffement climatique entraîne des changements climatiques qui menacent certaines espèces de végétaux et d’animaux que nous consommons. GhostFood s’attache à trois d’entre elles.

Lire la suite

Tagué , , , , , , ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 182 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :